Heureusement les filles étaient là !!

Vendredi 29 octobre.


Voilà déjà quelques semaines que les entraînements ont repris et on ne peut que saluer le bel état d’esprit qui règne dans notre club. De la convivialité et du sérieux dans les exercices proposés par notre encadrement de qualité. Tous autour de la belle devise du « plaisir de courir ensemble ».


Cette belle dynamique du début de saison va pouvoir se concrétiser sur les chemins exigeants du festival des Hospitaliers.




Tout s’annonçait sous les meilleurs hospices, avec un joli gîte réservé dans un paysage teinté de rouge, d'orange et de jaune. L’automne était prêt à accueillir les coureurs et leurs familles. Une météo exécrable venait pimenter le tout.


Arrivés sur place, nous prenons place dans un gîte cévenol qui est resté dans son jus. Mais l’essentiel n’est pas là, c’est la joie de se retrouver après des mois de confinement, de couvre feu et d’attestation dérogatoire de déplacement, qui prédomine.

Un air de colonie de vacances s’empare de la bâtisse, les dortoirs se remplissent dans un chahut qui nous rappelle que nous sommes, parfois, encore des gamins.


Notre bûcheron Emidio aperçoit du bois, une cheminée, une hache. Il n’en fallait pas plus pour lancer son week-end. Ses instincts primitifs reprennent le dessus, il va faire du feu et Domi se sent enfin en sécurité.


La Pasta Party va pouvoir commencer. Jean est au fourneau, pour contenter les ogres déjà à table.





Eric G, lui est lancé, les blagues se succèdent au grand désespoir de Patou.

Les tactiques de course se mettent en place, l’heure du dernier repas d’avant course est fixé. Maintenant tout le monde au lit.


Samedi 30 octobre.


La vie reprend sous ce ciel bien couvert et pluvieux. Les ventres se remplissent, les camelbaks aussi.


Départ pour Nant, où nous retrouvons les CRCtistes venus directement. Mais déjà les premiers hommes se désistent. Molière aurait apprécié de voir autant de malades imaginaires.


Nous récupérons les dossards, et le 15 km est sur le point de partir.

A 14h, leur départ est donné. Joli parcours où les filles s’illustrent déjà avec Céline et Sylvie qui finissent 2ème et 3ème M3F.




Côté 30 km, l’organisation décide d’un départ à 14h30. Il va falloir faire vite si on ne veut pas sortir les frontales.





La pluie des dernières heures rend le parcours compliqué. Et la performance de Matthieu est d’autant plus remarquable. 3h25. Quel contraste avec les autres hommes qui abandonnent ou qui vomissent le long du parcours.


Heureusement, la gente féminine est là pour relever le niveau, elles volent !! L’entraînement paye et les encouragements nourris tout le long du parcours n’y sont pas étrangers non plus. Merci à Eric N, Éric G, Jean, Christelle, Vincent, Esther et Emidio. Quand les accompagnateurs du CRC se déplacent, cela s’entend!



Mais revenons aux filles, elles cartonnent. Patricia 4ème M2, Marie Line 2ème M3.


La suite se conclut par le repas de l’organisation, où l’on se retrouve tous. Merci À Eric N et Marie Line pour ce petit verre de champagne.


Retour au gîte, pour une dégustation de châtaignes au feu de bois. Et le verre de rhum rend beaucoup de monde philosophe. La nuit tombe sur Aiguebonne avec déjà des envies de courses et de séjours comme celui là.


C’est pour ça que le CRC existe. Il véhicule des valeurs de partage qui nous sont chères à tous.


Une mention spéciale à Clotilde qui nous a organisé ce séjour.


Vivement la prochaine.

Philippe

133 vues0 commentaire