Trail du Péric – 24/08/2019

Cette brève pourrait s’appeler : c’était pas prévu !

En effet, après le Canigou le 4/08, l’objectif prévu était du repos, la plage, des apéros, des activités en famille…bref les vacances en Catalogne.

Et manque de bol, ou plutôt, chance d’une rencontre, je recroise une connaissance après l’arrivée de la course du Canigou qui finit par me dire :

- Tu as déjà fait le Peric

- Moi, non jamais, pourquoi ?

- C’est le 24/08, un petit 23 km 1350 D+ avec passage au Péric soit 2 810 m d’altitude et des paysages superbes

- Perso pas prévu car en phase repos et en vacances

Et une fois nos échanges sur la course du Canigou réalisé, il me dit : Bon on se voit au Péric alors ;)

Du coup, direction Google et là je me suis dis : bon après la Killian et le Canigou, ce format devrait se faire « tranquille »…Et du coup, après 4j de repos complet, j’ai assuré un minimum d’entrainement mais sans arrêter le rythme vacances, afin de pouvoir finir les vacances par ce trail.



La course (36ème édition) prend son départ au pied des pistes de la station de ski (et en été de VTT de descente) des Angles. Le parcours connecte les lacs de Balcère et de Balmette avant d’attaquer une montée aérienne sur les crêtes du Grand Péric et la redescente sur le Petit Péric. On peut profitez d’une vue impressionnante sur le Carlit, le lac des Bouillouses, les Camporells… Avec un parcours varié, sous bois, parties rocailleuses, prairie…. il y a de quoi satisfaire tous types de coureurs. Certains passages sur Le Grand Péric s’effectuent en crêtes et nécessitent, par endroits, de poser les mains (présence par endroits de cordage). En bref, une belle course de montagne qui oscille entre 1 650 m et 2810 m.



Du coup cette brève aurait aussi pu s’appeler : fin du triptyque des courses aux sommets de presque 3 000 m d’altitude pour mon été 2019 (mais ça fait un peu long ;) ). Car après le Carlit et le Canigou, on retrouve le Peric. Bon ok, pour atteindre ou dépasser les 3 000 m, faudra sans doute aller ailleurs qu’en Catalogne !


Mais après cette lecture des chiffres, profitons plutôt des lieux et de l’instant car je pense que le trail nous sert beaucoup à cela. Avoir un minimum de vision contemplative, et là il ne faut pas s’en priver. Surtout quand on a un climat Méditerranéen : ciel bleu, soleil plein les yeux et malgré la fin de l’été en montagne une bonne température et pas d’orages en perspectives.



Et en effet, découvrant ce site, je ne me suis pas gêné. Car même si je connais depuis 40 ans (et oui déjà) la station de ski des ANGLES, les environs étaient pour moi en partie inconnus et ce surtout en plein été. Et comme m’avait dit Sylvain (l’autre du club, donc l’entraineur) : le Peric c’est SUPERBE. Et c’est bien vrai, MAGNIFIQUE.


Du coup, aux amateurs de course de montagne, n’hésitez pas à la cocher sur votre agenda 2020 !


Concernant mon résultat, je finis en 3h45mn (je confirme encore une fois qu’une donnée km/D+ ne permet pas d’émettre des prévisions de chrono, tant qu’on ne l’a pas fait J, chaque course est différente) et place un maillot du CRC à la 67ème place / 180 participants.

Points positifs de l’année d’entrainement avec Sylvain : j’ai atteint le sommet sans trop de soucis de crampes et ais ainsi pu profiter un minimum de la descente. J’ai pu enchainer 3 belles courses à fort dénivelé en 7 semaines.


Point à améliorer : manque de puissance dans les jambes pour les très grosses ascensions et des crampes en descente sur l’intérieur des cuisses.


Point super positif : j’ai pu faire tout cela et prendre un très grand plaisir.

Et maintenant, c’est là ou il va falloir du courage…faut reprendre le boulot …



A très bientôt sur les futurs entrainements CRC

Sylvain C.




49 vues

Copyright © 2019 CASTRIES RUNNING CLUB. Tous droits réservés.